Le Vietnam, ou le pays des gens qui se lèvent à 5h du matin

Chapeaux coniques en bambou, nems et autres rouleaux de printemps, rizières et roches karstiques…voilà ce que nous pensions trouver au Vietnam. Un peu restrictif vous me direz, mais les clichés ont la vie dure, et comme tout le monde, nous trimbalons avec nous, en plus de notre sac à dos, une grosse valise d’images et d’idées préconçues sur le monde qui nous entoure.

Nous atterrissons donc à Ho Chi Minh Ville après notre périple indien, non mécontents d’avoir laissé derrière nous le tumulte de Delhi.

Ce que nous trouvons à notre arrivée, c’est une ville très moderne, avec de grandes avenues, des buildings tout neufs et des quartiers d’affaire qui ne dénoteraient pas en Europe.
Et moi qui pensais trouver l’exotique Saigon d’antan. Exit les vestiges coloniaux et les vélos. Saigon est devenue une petite sœur de Bangkok où les scooters font la loi.

Saigon, la petite soeur de Bangkok

Mais on ne va pas se laisser démonter pour autant. Après tout, un peu de modernité après l’Inde, nous fera le plus grand bien. Et Saigon, finalement, nous avons adoré.

Le Vietnam est un pays relativement étendu qui s’étire tout le long de la côte de la Mer de Chine. Les distances à parcourir sont donc plutôt grandes, et nous avons préféré sacrifier le nord pour avoir plus de temps dans le sud du pays. Nous avions prévu de monter jusqu’à Hoi An. C’était sans compter sur le typhon Nari qui s’est mis en travers de notre chemin et nous a fait bifurquer vers les hauts plateaux du centre.

Voici notre itinéraire et quelques impressions du pays des gens qui se lèvent à 5h du matin. ( voir à 4h. faut être un peu fou, si vous me demandez mon avis)

HO CHI MINH – AKA – SAIGON

Saigon

Saigon

Ce qu’on a aimé :

La ville en général, très propre et facile à visiter. Les restaurants, bars à Pho, et bars à bière aussi ;-). Notre rencontre fortuite avec des étudiants Viêt, avec qui nous avons discuté sous une tonnelle en attendant que l’averse passe.

Ce qu’on a moins aimé :

Les gentilles dames des cantines de rue, qui ont tendance à faire des additions erronées ( jamais en notre faveur bien entendu). Les moqueries ressenties et les rires pas vraiment toujours accueillants.

MUI NE

Mui né

Mui né

Ce qu’on a aimé :

Notre resort de backpackers (Mui Né backpacker) qui donnait directement sur la plage. Baignades nocturnes assurées et grosses vagues pour tous types de sports nautiques. Les vagues, les dunes de sable rouge et blanc.

Ce qu’on a moins aimé :

Que Mui Ne ne soit pas vraiment une ville mais plutôt une accumulation de resorts, restaurants et magasins qui s’étendent sur 20km le long de la plage et qui ne sont faits que pour les touristes. Pas un local à l’horizon. Pour cela il faut aller dans les villages alentours. La plage n’est pas exceptionnelle non plus. Le sable disparaît peu à peu à beaucoup d’endroits et les vagues viennent se casser directement sur le rivage et les digues de béton.

NHA TRANG

Nha Trang

Nha Trang

Ce qu’on a aimé :

La plage, bien plus belle qu’à Mui NE. La ville très agréable finalement ,où l’on mange très bien et pour peu cher. Le personnel de notre Hôtel (Mozjo Inn) vraiment adorable et plus que serviable !

Ce qu’on a moins aimé : 

L’intoxication alimentaire carabinée qui m’a clouée au lit pendant 5 jours et qui m’a fait amèrement regretter d’avoir mangé des fruits de mer à Mui Ne.

DALAT

Café à Dalat

Café à Dalat

Ce qu’on a aimé :

Explorer la campagne alentours pendant une journée avec deux easyriders, de visiter des  plantations de café, des fabriques de soie… Très belle journée. Mais aussi de pouvoir partager un repas avec eux, qui nous expliquaient comment manger à la Viêt. De voir les gens de Dalat habillés comme à Mouthe. Bonnet, gants et grosses doudounes ( il fait 15° à Dalat en moyenne !!!).

Ce qu’on a moins aimé :

Pas grand chose à vrai dire, si ce n’est d’avoir eu beaucoup de mal à se repérer dans la ville d’avoir eu un peu froid ! Hé oui, nous on avait pas de bonnet !!!

LE DELTA DU MÉKONG

Le Mékong

Le Mékong

Comme nous ne sommes pas faits de coton, nous nous étions dit que nous allions explorer par nous même le Delta du Mékong, et non passer par une agence pour nous préparer un voyage sur mesure. Après tout, nous n’avions pas eu recours à une agence depuis le départ de notre voyage et tout s’était globalement bien passé. Hé bien, nous y sommes parvenus par nos propres moyens, non sans quelques frayeurs et gouttes de sueur.

Nous avons vite compris que le Delta n’était pas « équipé » pour accueillir les touristes. Bien sûre il y avait toujours possibilité de trouver des chambres pour dormir. Pour manger par contre, nous avons plus d’une fois testé des cantines locales sans savoir ce que nous avions commandé. Ne parlant pas le Viêt, ce n’était pas toujours facile de se faire comprendre.

Étrange aussi d’arrêter un bus sur l’autoroute et de se faire déposer sur l’autoroute également, de prendre un scooter à 3, avec les gros sacs à dos, de voir une ville sous 60 cm d’eau en l’espace d’une heure.

Mis à part quelques problèmes de logistique, le Delta du Mékong nous a impressionné par sa diversité, sa beauté et son authenticité.

EN GENERAL

Plus globalement, après presque 4 semaines passées au Viêt Nam, le pays nous a impressionné de différentes façons. Voici quelques réflexions plus générales sur notre séjour.

Le Vietnam est un des piliers économique du Sud-Est asiatique, et cela se voit. En écrivant ce billet, je suis en Thaïlande. Nous avons donc déjà visité le Cambodge et le Laos. Faire des comparaisons entre ces pays n’est pas vraiment la chose la plus judicieuse à faire, mais parfois on ne peut pas faire autrement.
Si vous chercher des paysages authentiques, vous aurez bien plus chance de les trouver au Cambodge et au Laos, bien que les paysages du sud Vietnam sont très beaux. L’empreinte humaine y est simplement plus présente.

Au fil des rencontres avec d’autres voyageurs et expatriés, nous nous rendons compte que les vietnamiens ne bénéficient pas toujours d’une réputation très positive. Nous même les avons sentis généralement indifférents à notre présence, quelques fois mêmes hostiles. Les Vietnamiens ne semblent pas vraiment très faciles d’accès ou tout simplement curieux de nous rencontrer ( si ce n’est pour nous vendre quelque chose à prix de blanc – phalangs pour les intimes).

La nourriture est tout simplement exceptionnelle. C’est la plus seine que nous ayons trouvé pour le moment. Tout y est frais ( sauf les fruits de mer parfois 😉 ). Les plats sont une explosion de saveurs, de goûts en tous genres ( menthe, coriandre, basilique thai, gingembre, citronnelle, galanga, citron vert…).

Mangez Viêt, vous ne le regretterez pas !!!

Comme vous l’aurez compris, le Vietnam, on vous le recommande vivement !!! Juste pas les vietnamiens ( it´s a joke, on les aime bien quand même ! )

Et vous alors, comment vous avez ressentis votre découverte de ce pays ? Dites nous dans les commentaires ce que vous en avez pensé !

,

No comments yet.

Poster un commentaire...

%d blogueurs aiment cette page :